François De Smet, président de DéFI, a rapidement réagit au décès d'Antoinette Spaak. Sur Twitter, le président de DéFI déplore une perte pour le parti, "mais surtout l'histoire politique de notre pays", qui "perdent une très grande dame." Une grande dame qui "incarnait au plus haut point la politique dans le sens noble du terme, entre fermeté des convictions et élégance dans le combat", rappelle-t-il.

Tous soulignent l'engagement de cette "femme de combat, digne et toujours élégante", comme l'écrit notamment Bernard Clerfayt. "Madame Spaak avait la ténacité élégante, le sens politique aiguisé, les convictions inébranlables pour les libertés et la dignité humaine qui portaient son engagement pour l'Europe et la Francophonie. Mon affection reconnaissante pour tout ce qu'elle m'a appris", a de son côté rédigé l'ex-président de DéFI, Olivier Maingain.

Ils ne sont pas les seuls au sein des amarantes à lui rendre hommage. "A. Spaak est & restera mon modèle politique. Une femme courageuse, énergique, féministe, avant-gardiste", déclare notamment Sophie Rohonyi, députée fédérale. D'autres retiendront aussi d'Antoinette Spaak "l'élégance", "l'humour", d'une femme "résolument en avance sur son temps", comme la décrit Isabelle Durant.

La Première ministre Sophie Wilmès a également rendu hommage à Antoinette Spaak , se rappelant l'avoir rencontrée lors de ses débuts en politique. "Une rencontre marquante de la 1ère femme présidente de parti", évoque-t-elle.

Georges-Louis Bouchez, président du MR, s'est également exprimé sur Twitter après l'annonce du décès d'Antoinette Spaak : "La politique belge perd une de ses plus grandes femmes en la personne d’Antoinette Spaak. Elle a oeuvré au rapprochement entre le parti libéral et le FDF".

Le socialiste Paul Magnette a salué la mémoire "d'une femme d’Etat, engagée et combative". Jean-Marc Nollet, co-président d'Ecolo, partage lui le souvenir de quand elle l'avait reçu dans son bureau de présidente du parlement, alors qu'il représentait les étudiants francophones. "Grande écoute et grandes idées", écrit-il.


Au Nord de la Belgique, plusieurs personnalités politiques ont aussi rendu hommage à Antoinette Spaak. Femme politique également, Gwendolyn Rutten a tenu à honorer "une grande dame". "Merci pour ton soutien, tes conseils, ta compréhension. Adieu Antoinette Spaak."