A partir de ce mercredi, les hôpitaux doivent réserver 25% de leurs lits en soins intensifs pour les cas COVID. Dans le même temps, les reports pour les interventions non urgentes ont déjà commencé. Enfin les acteurs du monde médical et de la santé nous font part de leur crainte légitime face à la dégradation quotidienne des chiffres de contamination au Covid-19.

"Par solidarité avec ceux que nous avons applaudis et dans un esprit de responsabilité le MR souhaite limiter au maximum les contacts même si ceux-ci se font dans le respect des règles. En conséquence, le MR a décidé de reporter à une date ultérieure l'ensemble des évènements publics prévus les semaines prochaines. Celles-ci concernaient le statut des artistes, la réforme de nos statuts mais aussi les formations aux élus locaux", a précisé le parti libéral dans un communiqué.

"C'est une grande déception que de devoir nous priver de ce contact militant, sympathisant et citoyen mais l'ampleur de la situation sanitaire doit obliger chacun d'entre nous à participer à l'effort collectif qui nous permettra de luter le plus efficacement contre la propagation du virus sur notre territoire", ajoute le texte.

Le MR prévoit toutefois de continuer à réunir ses bourgmestres, élus, députés, militants mais aussi des citoyens "via les moyens numériques et modernes".