Alors que les négociations fédérales actuellement menées par les présidents du PS et de N-VA se poursuivent, les propos de Bart De Wever envers le MR ont mis le feu aux poudres. Le nationaliste flamand ne semble pas enclin à inclure les francophones libéraux dans les négociations, qu'il accuse de saborder les discussions.

Sollicité par nos confrères de la RTBF ce samedi, le président du MR Georges-Louis Bouchez n'a pas souhaité réagir. Mais de son côté, le ministre des Classes moyennes et des Indépendants, Denis Ducarme (MR), est quelque peu sorti de sa réserve, sans toutefois "vouloir entrer dans la polémique". "Le MR est là pour mettre de l'huile dans les rouages pas de l'huile sur le feu", a-t-il déclaré.