Avec cette plateforme digitale, le MR veut moderniser sa communication, explique son président dans un communiqué. "Cette démarche s’inscrit dans une nouvelle stratégie de communication que nous voulons jeune et dynamique", écrit Georges-Louis Bouchez. 

DreaMR se décline sous la forme d'une chaîne Youtube et d'une plateforme SoundClound, accessibles via le site internet du parti. L'idée est de multiplier les canaux de communication du MR, en lui offrant une présence sur le web, en plus de sa présence dans les médias traditionnels. 

Après le Vlaams Belang et sa web télé, le MR est le premier parti francophone à créer son média.