"L'ensemble des membres du bureau a réaffirmé avec force la solidité de la famille libérale et de la relation entre le MR et l'Open Vld", indiquent les libéraux francophones dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux à l'issue du bureau.

"Afin de poursuivre ce travail en commun, le bureau du MR, à l'unanimité, souhaite renforcer les synergie et développer davantage d'activités en commun avec l'Open VLD, comme cela a été initié par (les présidents) Georges-Louis Bouchez et Egbert Lachaert", ajoutent les libéraux francophones.


Mardi, les missionnaires royaux Bart De Wever (N-VA) et Paul Magnette (PS) ont reçu les partis écologistes Ecolo-Groen. Dans la soirée, les Verts ont fait comprendre qu'ils ne rejoindraient pas l'attelage en l'état. Dès lors, les regards se tournent à nouveau vers les libéraux pour compléter l'attelage actuellement composé des socialistes (PS et sp.a), de la N-VA, du CD&V et du cdH.

Vendredi dernier, Bart De Wever avait indiqué ne pas vouloir discuter avec le MR, le parti de Georges-Louis Bouchez n'ayant pour seule ambition que de faire capoter les discussions, avait-il accusé. L'Open Vld avait déjà répondu ne pas vouloir lâcher son homologue francophone en réaffirmant l'unité de la "famille libérale". Ce mercredi, c'est au tour du MR de réaffirmer cette unité.

"Comme c'est le cas depuis les élections de mai 2019, le MR n'a aucune exclusive à l'égard des partis démocratiques et demande simplement à pouvoir débattre d'un projet solide, moderne et efficace pour nos concitoyens et le pays", ajoutent les libéraux francophones.