Le texte a été validé par le cdH et les partis de la majorité (PS, MR et Ecolo). Seul le PTB s'est abstenu. Concrètement, le texte demande au gouvernement régional "de prendre une série d'initiatives visant à mettre fin à cette situation contraire à la dignité humaine et de promouvoir la défense des droits humains dans ses relations avec la République populaire de Chine".

"Nous ne pouvions qu'espérer que cette résolution, qui ne fait rien de plus que de rappeler les droits fondamentaux de chaque être humain, soit soutenue par l'ensemble des parlementaires wallons. Ce ne fut malheureusement pas le cas en Commission" où le PTB s'est abstenu, a rappelé la députée socialiste Latifa Gahouchi.

Le scénario s'est répété en plénière, suscitant à nouveau une vive réprobation des autres partis.

Comme en commission, le PTB, lui, a défendu sa position au nom notamment du "pacifisme" et du "manque d'objectivité" des sources incriminant la Chine.