Le parlement wallon a approuvé en séance plénière à l'unanimité une proposition de décret qui instaure le principe dit de la "tirette" sur les listes électorales pour les provinciales et communales.

Lors du scrutin de 2018, hommes et femmes devront figurer en alternance sur les listes. Déposé juillet 2012 par Ecolo, le texte a reçu la signature des trois autres groupes politiques.

Il s'inscrit dans une longue série initiée en 1994 lorsque fut édictée l'obligation d'inscrire au moins un tiers de candidat de sexe différent sur les listes. La parité (ou plutôt l'interdiction d'un écart supérieur à un entre le nombre de candidats de chaque sexe) a suivi en 2002, assortie d'une obligation d'alternance entre homme et femme aux deux premières places. Un décret wallon a transposé le principe pour les communales et provinciales en 2005.