Le président congolais Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui séjourne depuis dimanche en Belgique à titre privé, a rencontré à la fois le roi Philippe et la Première ministre Sophie Wilmès, a-t-on appris jeudi de sources concordantes.

Le chef de l'Etat congolais a été reçu mercredi par le souverain pour "une rencontre à caractère privé", a indiqué le Palais royal à l'agence Belga.

Mardi, M. Tshisekedi avait rencontré "informellement" Mme Wilmès "dans la continuité des contacts établis lors de la visite de la Première ministre en RDC (République démocratique du Congo) en fébrier dernier, a indiqué l'entourage de la cheffe du gouvernement fédéral sans préciser le contenu des discussions.

Selon le site d'information cheikfitanews.net, qui suit l'actualité congolaise depuis Bruxelles, les échanges entre M. Tshisekedi et la Première ministre ont porté sur les relations bilatérales entre les deux pays ainsi que le dernier message du Roi au président congolais à l'occasion du 60e anniversaire de l'indépendance de l'ex-Congo belge, le 30 juin 1960.

Le souverain avait exprimé la semaine dernière ses "plus profonds regrets" pour "ces blessures du passé dont la douleur est aujourd'hui ravivée par les discriminations encore trop présentes dans nos sociétés".

En écho, M. Tshisekedi a appelé lors d'une allocution télévisée la Belgique et la RDC à réécrire l'histoire de la colonisation. Cet ancien opposant, proclamé vainqueur de l'élection présidentielle contestée du 30 décembre 2018, n'hésite pas à qualifier la Belgique de son "autre Congo", en référence aux années passées en exil et aux près de 35 ans durant lesquels il y a séjourné.