Politique belge

Le président du Parlement flamand Kris Van Dijck (N-VA) a démissionné de sa fonction, a-t-il indiqué dans une déclaration à Belga. "Les récents événements font qu'il m'est devenu impossible d'agir en tant que président du Parlement flamand (...) Je n'ai jamais rien fait qui aille à l'encontre de la loi. Ceux qui me connaissent un peu le savent. Les allégations de ce jour sont totalement incorrectes", a affirmé M. Van Dijck.

Quelles sont ces allégations ? L'élu N-VA est soupçonné d'avoir favorisé une prostituée qu'il fréquentait. Il avait également fait les gros titres de la presse la semaine dernière après avoir embouti, en état d'ivresse, une remorque avec la voiture qu'il conduisait.

Trois heures avant cette démission, Kris Van Dijck avait quitté l'Hôtel de Ville de Bruxelles précipitamment après le discours qu'il a tenu à l'occasion de la Fête flamande.

Dewinter nouveau président

Avec la démission de Kris Van Dijck, le premier vice-président Filip Dewinter (Vlaams Belang) est devenu de facto président du Parlement flamand. Estimant "déshonorant" d'être élu de la sorte, le représentant d'extrême droite a déclaré qu'il aurait "préféré devenir président d'une autre manière".

Il a également annoncé qu'il convoquerait le bureau du Parlement ce vendredi à 10h pour réfléchir à ce qu'il convient de faire désormais. "Je resterai président jusqu'à ce qu'il y ait un nouveau gouvernement, ou les autres partis pensent-ils qu'un nouveau président devrait être nommé sur une base intérimaire ?", s'est interrogé Dewinter, entretenant le doute sur la durée de son intérim. 

Groen : "Le Parlement doit maintenant agir"

Le chef du groupe de Groen, Björn Rzoska, a estimé que le Parlement flamand devrait nommer immédiatement un nouveau président. "Le Parlement doit maintenant agir rapidement", a-t-il affirmé. Selon lui, la N-VA, en tant que groupe le plus important, doit pouvoir désigner un nouveau président. 

D'après VTM, la N-VA compte bien présenter un nouveau candidat ce vendredi matin.