Le PS ne demande pas d'assouplissement des règles sanitaires à l'occasion des fêtes de fin d'année mais souhaite en revanche que le comité de concertation puisse discuter le 18 décembre de la situation des métiers de contact, en particulier des coiffeurs, a indiqué le porte-parole du parti à l'issue d'une réunion du comité des fédérations socialistes wallonnes.

"Nous ne sommes pas demandeurs d'un changement pour les fêtes de fin d'année. Il faut tout faire pour éviter une troisième vague et les chiffres montrent que ce n'est pas le moment de relâcher l'effort. Le respect des règles demeure essentiel, ne serait-ce que par respect pour le personnel soignant. Mais nous demandons que le 18 décembre on puisse discuter de la situation des métiers de contact, en particulier des coiffeurs, pour voir si une réouverture est possible plus tôt que le 15 janvier", a expliqué le porte-parole.