Bureau du Parti socialiste, ce lundi. Jean-Pascal Labille, le secrétaire général des mutualités socialistes, détaille les résultats de la nouvelle grande enquête menée par l’institution qu’il dirige (baptisée le “Thermomètre” de Solidaris) et consacrée, pour cette édition de janvier 2021, à la protection sociale.

La présentation “powerpoint” du patron de Solidaris et ancien ministre PS des Entreprises publiques (sous le gouvernement Di Rupo) contenait des informations qui suscitent l’inquiétude de certains mandataires.

La population de Wallonie et de Bruxelles a été sondée sur la foi qu’elle place dans les différentes formations politiques en matière de capacité à défendre un système fort de sécurité sociale. Sur un échantillon de 1000 personnes interrogées, il apparaît que c’est le PTB qui arrive en tête (avec un score de 31 %). En d’autres termes, le parti marxiste est considéré comme le champion dans l’action destinée à préserver et à renforcer la solidarité collective en Belgique. Devant le PS, donc. Les socialistes, en effet, arrivent en deuxième position (score de 20 %). Ils sont suivis par Écolo, le CDH et le MR (par ordre décroissant).

Le match PS/PTB

On connaît tout l’enjeu que représente la concurrence du parti de Raoul Hedebouw pour le PS. Plusieurs poids lourds du parti présidé par Paul Magnette se sont émus de cette situation, révélée par l’enquête de Solidaris. L’image progressiste du PS, parti gestionnaire qui tient depuis longtemps les clefs du pouvoir, brille moins que celle des marxistes installés dans l’opposition.

Un mauvais présage en vue des élections de 2024 ? Pas d’alarmisme. L’enquête a été menée en septembre 2020. Le PS n’était pas encore revenu aux affaires au fédéral. Depuis lors, les ministres socialistes, au sein du gouvernement De Croo, ont pris en main des départements marqués à gauche (Emploi, Économie, Relance, Pensions, Intégration sociale…) d’où ils pourront, peut-être, rectifier la perception de la population.