Le PTB explose là où il a présenté des candidats

Le PTB explose là où il a présenté des candidats
© Reporters

Politique belge

Stéphane Tassin

Publié le - Mis à jour le

Les sondages annoncent depuis des années, une percée importante du PTB. Le scrutin communal et provincial de dimanche était un bon test en vue des élections générales de mai 2019. Le PTB n’avait pas présenté des listes partout, loin de là. Mais là où il a mis les moyens de son ambition, il a réussi haut la main son pari. L’ancrage local du parti aux idées communistes est une réalité.

En Flandre, le PTB/PVDA envoie quatre élus à Anvers, dans le jardin de Bart De Wever, trois à Gand, deux à Hasselt, un à Maline, un à Louvain, etc.

À Bruxelles, c’est aussi une sacrée réussite pour le parti de Raoul Hedebouw et Peter Mertens puisque le PTB passe de deux à trente-cinq élus. Six élus à Schaerbeek, Sept à Molenbeek, etc. À Molenbeek, d’ailleurs, la probable future bourgmestre, Catherine Moureaux, souhaite mettre sur pied une majorité qui inclurait les communistes. Une petite révolution dans le paysage politique belge, si la chose aboutit. Un laboratoire qui sera scruté avec beaucoup d’attention.

En Wallonie, par contre, dans les seize villes et communes où le PTB a présenté des candidats, le résultat est également impressionnant pour le parti. À Charleroi, où le dépouillement prenait du temps, dimanche, les premiers résultats annonçaient huit ou neuf conseillers communaux PTB. Ces six dernières années, on en comptait un seul. Une situation qui propulse le PTB au rang de deuxième parti de la plus grande ville de Wallonie, devant le MR. Une pierre dans la chaussure de Paul Magnette qui devrait inviter le PTB à discuter.

On voit mal cependant l’ancien ministre-Président wallon mettre sur pied une majorité PS-PTB. À Liège, il était encore trop tôt, à l’heure de boucler cette édition, pour connaître le nombre d’élus. Par contre à Herstal, Saint-Nicolas et Seraing, le PTB assoit sa présence au conseil en réalisant des scores importants. À La Louvière et à Mons, le parti a renforcé ses positions.

À la province aussi, les résultats sont bons

Au niveau provincial aussi, à l’exception du Brabant wallon, où il ne présentait pas de liste, le PTB engrange des résultats qui sont, pour lui, de bon augure pour le scrutin de mai 2019.

>>> Notre dossier: Communales 2018: quel bilan pour les partis ?

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous