Politique belge

La décision a été annoncée à l’issue de la conférence des présidents de la Chambre. Le Vlaams Belang hérite de la présidence de la commission de l’Intérieur, en la personne d'Ortwin Depoortere. De nombreuses personnalités du monde politique, comme Joëlle Milquet (CDH), ont réagi à la suite de cette nouvelle "atterrante".

Le Vlaams Belang n'est évidemment pas le seul parti à hériter de la présidence d'une commission. Ecolo-Groen, PS, MR, N-VA, Open Vld, CD&V vont aussi jouer ce rôle, sans oublier le PTB qui, fort de son résultat électoral le 26 mai, dispose également de ce droit.

Du côté du Parti des travailleurs, c'est Thierry Warmoes qui présidera la commission de la Santé et qui pourra donc déterminer les priorités du travail dans ce domaine. Caroline Taquin (MR), qui siège également dans cette commission, a fait part à LaLibre.be de son "inquiétude" de voir cette commission être confiée à un représentant de l'extrême gauche.

"Je tiens à dire très sereinement mais très fermement que la médecine libérale ne devra pas être oubliée ni reléguée au second plan des défis de la commission de la Santé qui va débuter ses travaux", nous a expliqué la députée-bourgmestre de Courcelles. "Le MR a toujours été le défenseur naturel et sincère du travail des acteurs indépendants de la Santé, nous veillerons à ce qu’il ne soit pas mis en péril par la présidence communiste qui s’installe."

Et d'ajouter : "Nous veillerons à ce que les conditions et statuts des prestataires de la Santé, tels que les médecins, pharmaciens, kinésithérapeutes ou encore les infirmiers et infirmières soient respectés et encore améliorés sans dogmatisme. Ce, dans le respect du libre-choix du patient, de la liberté thérapeutique, de la valeur de l’acte prodigué, et de la relation personnelle entre les prestataires et le patient".

>> Consulter la composition des commissions permanentes