Les syndicats jugent que l’idée formulée par la ministre leur revient. Pour d’autres, elle est peu réaliste.

La ministre de la Santé Maggie De Block (Open VLD) a proposé d’élargir aux demandeurs d’emploi le projet "Formation 600", qui permet aujourd’hui aux personnes travaillant dans un hôpital, un collaborateur administratif par exemple, de se reconvertir en infirmier, gratuitement. Il s’agit de faire d’une pierre deux coups. On estime à 180 000 le nombre de personnes qui risquent de perdre leur emploi à cause de la crise du Covid. Mais, dans le même temps, le personnel infirmier est confronté à une importante pénurie de main-d’œuvre.

"Racolage"

Yves Hellendorff, le secrétaire national de la CNE Non-marchand, qualifie cependant de "racolage" les propos de Maggie De Block. Il indique que le débat n’est pas neuf. Il craint surtout que les 400 millions d’euros du fonds "Blouses blanches" servent à combler le déficit actuel des hôpitaux. "Tout le monde sait que les hôpitaux vont sortir de la crise du coronavirus avec de grosses difficultés économiques. L’argent disponible sera bien utile pour combler ce déficit. Il y aura des effets de glissements de personnels. Les personnes qui devaient être payées par les honoraires médicaux vont basculer sur le financement qui devait pourtant servir à créer de l’emploi afin d’améliorer les conditions de travail", détaille Yves Hellendorff.

Si le représentant syndical est tant remonté aujourd’hui contre Maggie De Block, c’est à cause de la façon dont elle a avancé "sa" solution. Des discussions ont débouché la semaine dernière sur une proposition émanant des syndicats et visant à utiliser un budget de 40 millions d’euros, soit 10 % du fonds "Blouses blanches" pour la formation des infirmiers. "Et cela , précise Yves Hellendorf, dans le but d’étendre la Formation 600 aux gens qui sont au chômage mais aussi à des personnes qui travaillent aujourd’hui dans le secteur non marchand qui ne sont pas les soins de santé. Ce sont nous, les syndicalistes, qui avons proposé cette solution. Maggie De Block sort ça comme si c’était elle qui avait trouvé une solution qui consiste à former des gens qui seront au chômage à cause de la crise du Covid-19. Tout cela est de la mauvaise communication politique."

Cette idée suscite par ailleurs des inquiétudes. Pour certains professionnels du secteur, il est tout bonnement illusoire de croire que l’on peut transformer des chômeurs en infirmiers aussi facilement. Le temps de formation reste long et la situation ne va donc pas s’améliorer du jour au lendemain. D’ailleurs, après la CSC services publics vendredi dernier, le Setca et la CNE ont également déposé un préavis de grève pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis de la gestion du gouvernement face à la crise.