La course contre la montre est entamée. La Chambre, réunie ce lundi en séance plénière sous le régime du confinement (c’est-à-dire composée des seuls chefs de groupe), vient de prendre en considération le texte accordant au gouvernement fédéral les pouvoirs spéciaux. Elle a également voté l’urgence, ce qui lui permettra l’accélération du vote final du texte.

La proposition de loi a été envoyée pour examen au Conseil d’État. Ce dernier s’est engagé à rendre son avis au plus tard mercredi.

Ce calendrier serré permettra à la Chambre d’adopter le texte définitivement le lendemain. Jeudi, en effet, à 10 heures, le texte de loi sera débattu en commission de l’Intérieur. Il pourra alors faire l’objet d’un débat en séance plénière – en présence du gouvernement et des seuls chefs de groupes – dans l’après-midi avant d’être adopté par l’ensemble du Parlement selon les règles du confinement.

L’issue du vote fait évidemment peu de doute. Le texte a été signé par 10 chefs de groupes. Seuls le PTB et le Vlaams Belang n’y ont pas été associés. La N-VA, qui a refusé jeudi dernier d’accorder sa confiance au gouvernement Wilmès II, s’est jointe cette fois à la large coalition politique qui s’est liguée contre la pandémie.