Né en 1941, l'homme politique est décédé ce vendredi matin, à l'âge de 79 ans, des suites d'une longue maladie, a confirmé la commune de Knokke-Heist. L'information a été donnée peu auparavant par RTL Info qui précise que l'homme était entouré de ses trois enfants au moment du décès.

Il y a quelques années, Léopold Lippens avait subi une opération du cœur. Il avait déjà évoqué ses problèmes de santé, dès décembre 2020, dans une interview accordée à nos confrères de Het Laatste Nieuws. Il souffrait d'une leucémie. Il laisse derrière lui trois enfants: Justine, Valery et Julie. Il était le frère de Maurice Lippens, le célèbre homme d'affaires belge, ancien patron de Fortis.

Léopold Lippens est entré en politique en 1970 et est devenu bourgmestre de Knokke en 1979. Lors des élections de 2018, il avait reçu pas moins de 7 000 votes préférentiels. Au total, il a occupé cette fonction pendant plus de 40 ans.

Réélu de nombreuses fois, l'homme politique faisait régulièrement la une des médias en raison de plusieurs déclarations polémiques. Cet été, alors que les mesures de confinement étaient levées et que les Belges pouvaient circuler librement sur le territoire, Léopold Lippens avait interdit aux touristes d'un jour de se rendre à Knokke. Cette mesure était restée en vigueur jusqu'à la fin de la vague de chaleur. "Si je continue à admettre des gens, je ne peux pas garantir la sécurité", avait-il déclaré à l'époque à nos confrères du Standaard.

A Knokke, les drapeaux ont été mis en berne pour rendre hommage au bourgmestre.

© D.R.

© Alexis Haulot

© Demoulin Bernard