Marleen Temmerman, une sénatrice du parti sp.a, y est allé de sa petite proposition pour venir à bout de la crise. Si les hommes peuvent emboîter le pas de Poelvoorde au niveau de la barbe, ces dames peuvent désormais suivre cette gynécologue de formation qui propose... une grève du sexe ! N'en déplaise à ces messieurs, aussi innocents soient-ils, Marleen Temmerman croit avoir trouvé le boost nécessaire à la formation rapide d'un gouvernement : "les négociations pourraient aboutir bien plus vite" déclare-t-elle. Pour la petite histoire, Marleen Temmerman s'est inspirée d'une action menée au Kenya par un groupe de femmes. C'était en 2008-2009, lorsque leur pays était dans la même situation que le nôtre. Les prostituées kényanes avaient même reçu une compensation financière en échange de cette promesse d'abstinence.