Le commissaire général de la police fédérale, Marc De Mesmaeker, s'est rendu la semaine dernière en Albanie afin d'évoquer la collaboration entre les deux pays, principalement en matière de drogue et de trafic d'êtres humains. 

La Belgique va notamment participer à la mise sur pied d'une équipe de recherche Fast en Albanie, indique mercredi la police fédérale dans un communiqué. La collaboration entre polices belge et albanaise se traduit notamment, depuis 2005, par la présence d'officiers de liaison dans les deux pays.

Les organisations criminelles albanaises jouent un rôle de plus en plus important dans le trafic de cocaïne via le port d'Anvers, ainsi que dans la traite des êtres humains. A ce titre, la Belgique se réjouit de l'adoption par le parlement albanais d'une loi facilitant la confiscation de patrimoines illégaux.

La police fédérale se félicite également de voir l'Albanie coopérer de manière opérationnelle avec Europol.

Lors de sa visite, la Belgique a pointé la problématique des fraudes à l'identité qui est fréquente chez les suspects albanais. Pour endiguer ce phénomène, la police fédérale va apporter son expertise en vue de la création d'une section Fast (Fugitive Active Search Team) albanaise.