Le nationaliste flamand Ben Weyts s'est défendu en citant l'exemple de Kim Jong-un. 

Des tensions ont éclaté au Parlement flamand en marge d'une discussion sur le parc automobile du gouvernement Jambon. C'est le chef de groupe PVDA-PTB Jos D'Haese qui a ouvert le débat en adressant une question au ministre-président flamand. Absent, Jan Jambon (N-VA) a laissé son collègue et ancien ministre de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), répondre à sa place. Le député flamand PVDA reproche aux membres du gouvernement du Nord du pays d'utiliser quelque 2.500 euros par mois pour la location de leur voiture de fonction. "Vous rendez-vous compte que la majorité des Flamands ne gagne même pas cela en un mois ?", a lancé Jos D'Haese dans l'hémicycle.

Une intervention qui a fortement déplu à la présidente de l'assemblée, Liesbeth Homans (N-VA), qui a reproché au député d'avoir formulé la question posée de façon bien différente de ce qu'il avait initialement soumis au parlement. La sortie de Jos D'Haese a tout autant été condamnée par Ben Weyts, qui a tenu à souligner que la flotte automobile flamande avait diminué. "Vous nous décrivez comme des profiteurs. Vous donnez l'impression que nous avons tous plusieurs voitures, alors qu'elles sont vouées à un cabinet. Chaque ministre ne dispose que d'un véhicule. Arrêtez de déformer la vérité", a réagi le nationaliste flamand.

Il a été plus loin encore, reprochant au PVDA de "tricher". Ben Weyts a toutefois reconnu que les ministres flamands disposaient bien de "voitures de luxe". "Je pense qu'en tant que ministres qui entrent en contact avec des chefs de gouvernement, des chefs d'État et d'importants PDG, il est normal de demander un véhicule avec un certain standing, a argumenté l'ancien ministre de la Mobilité. Nous pourrions conduire une Toyota Corollo (NDLR: façon dont la voiture a été citée par Ben Weyts) ou venir en bus ou en train. C'est possible". Le nationaliste flamand a alors cité celui qui est selon lui l''exemple le plus inspirant" du PVDA-PTB, Kim Jong-un. "Le chef d'Etat nord-coréen se déplace en train, c'est vrai. Mais il a son propre train, je ne pense pas que ce soit un exemple à suivre. Nous n'avons donc aucune leçon à recevoir de votre part", a conclu Ben Weyts, mettant un terme au débat sous les applaudissement des députés du Vlaams Belang.