Hier soir, Caroline Depuydt, une psychiatre, communiquait sur les réseaux sociaux sa joie d'avoir reçu sa première dose de vaccin contre le coronavirus: "Première dose du vaccin faite. Yes. Bientôt plus de liberté", écrivait-elle, accompagnant notamment son message de plusieurs smileys dont un personnage qui danse et un soleil.

Cependant, Maggie De Block ne semblait apparemment pas partager son point de vue et l'a fait savoir de manière virulente: "Vous avez été vaccinée en priorité pour aider les patients, pas pour danser", a-t-elle ainsi critiqué en néerlandais.

© Twitter Caroline Depuydt

Cette sortie a provoqué l'indignation de la principale intéressée: "Oh mon dieu ! Que croyez-vous que je fais non-stop depuis 20 ans en général et depuis un an avec la crise Covid: j’ai annulé la moitié de mes vacances, j’ai géré plusieurs clusters dans l’unité de soins, une augmentation des mises en observation sans moyens supplémentaires", a commenté madame Depuydt. "Quand je parle de plus de liberté, je parle de liberté pour les citoyens belges grâce à l’immunité collective et à la vaccination. Votre remarque est inutilement blessante et humiliante, je ne vous en remercie pas alors que je me donne sans compter depuis des mois et des mois", a-t-elle ajouté, visiblement touchée par les propos de Maggie De Block.

Cette dernière a simplement continué l'échange en précisant qu'elle avait vu un "homme danser, accompagné d'un soleil dans le message " et que "cela envoyait un mauvais signal".

© Twitter Caroline Depuydt

© Twitter Caroline Depuydt

La psychiatre ne s'est pas laissée démonter par les attaques de l'ex-ministre de la Santé et a tenu à lui faire part de sa manière de penser: "Et bien votre message envoie un signal encore plus faux. Sachez-le également. Je crois que ceux qui me connaissent et me suivent savent que je soutiens le vaccin, non pas pour des raisons personnelles mais pour le bien commun et puis espérer vivre mieux n’est pas un mal."

Maggie De Block s'est alors simplement fendue d'une réponse laconique: "Votre message est maintenant clair après de nombreux longs tweets, merci pour la rectification", sans jamais présenter ses excuses pour ses propos.


Leila Belkhir, Catherine Fonck, Philippe Devos, ... : pluie de messages de soutien à la psychiatre

Les internautes, dont de nombreuses personnalités politiques comme Catherine Fonck (CDH) et Céline Frémault (CDH) et du milieu médical comme Philippe Devos ou Leila Belkhir, se sont d'ailleurs rangés du côté de la psychiatre, critiquant vivement le manque de considération de la libérale flamande: "Quelle rabat-joie", "Je vous invite à vous excuser", "On a besoin de plus d'espoir et de moins de mépris", "Après les drama queens, les dancing queens", "Que son tweet ne vous empêche surtout pas de garder le sourire", ... C'est un véritable déluge de soutien qu'a reçu depuis Caroline Depuydt.

© Twitter

© Twitter

© Twitter

© Twitter

Se rendant compte de sa bévue, Maggie De Block a depuis lors effacé son tweet polémique et reconnu son erreur: "Il est juste que les prestataires de soins de santé soient vaccinés en priorité. Apparemment, j’ai mal interprété votre message. Passez une bonne soirée. La sécurité avant tout."