"Nous allons à nouveau lui accorder ces pouvoirs spéciaux mais c'est la dernière fois" tant l'exécutif s'en sert mal, a averti mercredi matin le chef de file du cdH au parlement régional, François Desquesnes.

"Les pouvoirs spéciaux, ça doit servir à transformer une petite voiture en voiture puissante, capable de réagir rapidement. Or, là, on a l'impression que c'est toujours Mister Bean qui est au volant alors qu'on aurait besoin de Lewis Hamilton", a raillé le chef de file des humanistes à la Région.

"La Wallonie n'est nulle part dans les aides aux indépendants. On refait les mêmes erreurs qu'au printemps. On utilise encore les codes NACE pour déterminer les secteurs qui peuvent bénéficier du soutien public, en en oubliant certains au passage", a-t-il pointé.

"On sait aussi que les soignants sont sur les genoux et qu'une prime a été débloquée par le fédéral pour les travailleurs des hôpitaux. En Wallonie, le gouvernement a annoncé en juillet qu'il mettait 100 millions sur la table mais les discussions avec les acteurs du secteur pour la répartition de cette enveloppe n'ont toujours pas réellement commencé", a poursuivi François Desquesnes.

"Durant cette crise, qui touche plus durement la Wallonie, nous avons toujours joué le jeu de l'opposition responsable et nous avons à chaque fois voté en faveur des pouvoirs spéciaux. Mais c'est la dernière fois car on ne voit venir aucune mesure", a encore averti le chef de file du cdH au parlement wallon.

"Or, si l'on accorde ces pouvoirs spéciaux au gouvernement, c'est bien pour qu'il agisse plus fort et plus rapidement afin de redonner de l'espoir", a-t-il conclu.