La réaction et les décisions du gouvernement belge face au Covid-19 est "proportionnée", a estimé vendredi le président du cdH, Maxime Prévot.

"J'attendais une ligne de conduite claire, un leadership fédéral fort, nous avons eu les deux et il faut pouvoir le reconnaitre", a souligné le président de parti. "C'est tant mieux car cela permet aussi de prendre des mesures plus complémentaires et efficaces sur le plan local, en évitant d'avancer dans le brouillard."

"Toutes ces décisions sont prises pour éviter que nous soyons dans la même situation qu'en Italie dans quelques semaines. Nous devons endiguer la propagation du virus et il ne fallait dès lors pas prendre de demi-mesures. C'était indispensable d'agir, même si c'est tout nouveau sociétalement et économiquement parlant. J'espère qu'avec le choc des mesures décidées nous allons pouvoir faire en sorte de voir la courbe de propagation du virus ralentir dans quelques semaines."

"En revanche, je m'inquiète de la situation des indépendants, du secteur horeca et des PME. Certains sont déjà aux abois et je ne peux que le comprendre" a encore ajouté Maxime Prévot, en appelant à la création d'un fonds de soutien.

En tant que bourgmestre, Maxime Prévot a déjà indiqué que contact serait pris avec la Région wallonne pour que les indépendants et commerçants de Namur soient remboursés ou exonérés de toutes les taxes et redevances communales qu'ils paient. Cela, à concurrence du nombre de semaines durant lesquelles ces mesures d'interdiction d'ouverture seront d'application. Cette procédure concernerait à la fois les restaurants et bars, de même que les commerces contraints de fermer le week-end.