Le présentateur du JT du soir de la chaîne privée sera en troisième place pour la liste bruxelloise fédérale.

Le MR cherchait à faire une grosse prise venue de la société civile pour booster sa campagne électorale. C’est désormais chose faite : à bonne source, La Libre a appris que Michel De Maegd, le journaliste vedette de RTL-TVI et présentateur du JT du soir, rejoint les rangs des libéraux. 

Le MR l’a d'ailleurs annoncé ce mercredi matin lors d’une conférence de presse organisée spécialement à cet effet.



Michel De Maegd figurera en très bonne place : en troisième position sur la liste fédérale à Bruxelles, derrière le vice-Premier ministre Didier Reynders (à la première place) et la ministre fédérale du Budget, Sophie Wilmès (à la deuxième place).

Vu la position de choix qui lui a été octroyée, il est hautement probable que le présentateur du JT de la chaîne privée passe la prochaine législature en tant que parlementaire MR de la Chambre des représentants.

Toujours selon nos infos, Michel De Maegd a averti RTL qu’il s’engageait en politique active et qu’il ne pourrait donc plus travailler comme journaliste au sein des rédactions du groupe audiovisuel (il est également présent en radio, sur Bel-RTL).

Pour le MR - et singulièrement pour le MR bruxellois -, cette arrivée résonne comme une nouvelle positive après le douloureux processus interne qui a finalement abouti à la désignation des têtes de liste. Pour rappel, les incertitudes qui pesaient sur la sélection des têtes de liste à Bruxelles et à l’Europe avaient ravivé la guerre des clans ("reyndersiens" contre "micheliens"). Le Premier ministre Charles Michel, qui a remplacé Olivier Chastel à la présidence du MR il y a trois semaines, aurait souhaité que Didier Reynders, par ailleurs candidat au poste de secrétaire général du Conseil de l’Europe, mène campagne pour le Parlement européen et non au fédéral. Mais Didier Reynders n’en avait aucune envie…

Un accord avait pu être trouvé : le vice-Premier ministre restait candidat à la Chambre, tandis qu’Olivier Chastel prenait la tête de liste aux élections européennes. Quant à Charles Michel, il se présentera dans sa circonscription du Brabant wallon mais récupère la présidence du MR.

Série noire pour les bleus

Toutefois, les choses étaient à peine rentrées dans l’ordre que le sénateur Alain Destexhe annonçait (dans La Libre) qu’il quittait le MR et lançait sa propre formation de droite ("Listes Destexhe"). Plusieurs personnalités libérales ont annoncé depuis lors qu’elles rejoignaient son nouveau parti. Mardi, Alain Destexhe a également annoncé que le spécialiste en terrorisme Claude Moniquet le rejoignait également : il tirera la liste pour les régionales à Bruxelles.

Pour le MR, toutes ces péripéties de campagne accentuent la pression, en particulier à Bruxelles où les libéraux avaient déjà été mis en difficulté aux élections communales. Avec l’arrivée de Michel De Maegd, le MR espère contrebalancer cette série de mauvaises nouvelles.