Le chef de l'Etat tient sa décision en délibéré et a donc entamé un tour de consultation des partis qui ont été impliqués dans les discussions politiques depuis les élections, a annoncé un communiqué du Palais.

L'audience des présidents du PS et de la N-VA a duré une demi-heure. Ils n'ont pas fait de déclaration à leur sortie.

Cet après-midi, le Roi a entamé ses consultations, et a tout d'abord rencontré Joachim Coens (CD&V) à 14h. Le président du CD&V n'a fait aucun commentaire.

© BELGA

A 15h, c'était au tour du président du sp.a Conner Rousseau (sp.a) d'être reçu au Palais. A son arrivée, Rousseau s'est brièvement adressé aux journalistes: il a souligné que d'énormes efforts, sacrifices et concessions avaient été faits ces dernières semaines. "Il serait dommage de repartir de zéro. Nous devrions continuer sur cette base de travail", a-t-il déclaré.

Enfin, vers 16h, le Roi s'est également entretenu rapidement par téléphone avec Maxime Prévot (CDH), celui-ci se trouvant actuellement à l'étranger. 3J'ai pu m'entretenir avec le Roi cet après-midi. Le cdH reste plus que jamais un acteur de solution et disponible pour vite doter la Belgique d'un gouvernement apte à faire face aux crises que notre population traverse. Au placard les querelles stériles et les petits intérêts particratiques!" s'est exprimé Maxime Prévot sur Twitter en fin de journée. 


C'est après ce dernier contact que le souverain a précisé qu'il verrait les autres présidents de parti mardi. Il commencera ses consultations à 9h par le président de l'Open Vld, Egbert Lachaert, suivi de son alter ego francophone, Georges-Louis Bouchez, à 10h, des co-présidents d'Ecolo, Jean-Marc Nollet et Rajae Maouane, à 11h, de la présidente de Groen, Meyrem Almaci, à 12h, et du président de DéFI, François De Smet, à 13h.