Le libéral flamand a été chargé mardi par le Roi de prendre les initiatives nécessaires en vue de former un gouvernement disposant d'une large majorité au parlement. Son premier rapport est attendu vendredi prochain. La mission confiée à M. Lachaert suit l'échec de la préformation menée par les présidents du PS et de la N-VA, Paul Magnette et Bart De Wever. Ni les écologistes, ni les libéraux n'ont voulu rejoindre la "bulle des cinq" formée par la N-VA, les socialistes et les chrétiens-démocrates. M. De Wever a particulièrement visé, lundi, l'Open Vld, qui n'a pas voulu rompre son alliance avec le MR, son pendant francophone. 

M. Lachaert veut éprouver les différentes possibilités qui s'offrent à lui et s'entretient avec les différents partis qui ont, jusqu'à présent, participé aux discussions. Un entretien a déjà eu lieu avec la N-VA. Selon des indiscrétions parues dans les médias, celui-ci ne se serait pas très bien passé. Vendredi, le président du PS, Paul Magnette, a quant à lui tenu un "Facebook live" avec les militants socialistes. Il a rappelé les avancées sociales obtenues dans le cadre des discussions avec M. De Wever. "Nos demandes ne changeront pas", a-t-il averti.