"Est-ce que ces personnes ont décidé du maintien de Stéphane Moreau à son poste, des rémunérations hallucinantes qui ont été perçues ainsi que de la privatisation des filiales de Nethys? C'est entre autres pour avoir la réponse à ces questions que ces personnes doivent être entendues par le parlement", a expliqué dimanche le chef de groupe de l'extrême gauche au parlement régional, Germain Mugemangango.

"A travers ces auditions, nous voulons aussi savoir si les 'mains invisibles' ont voulu céder à bas prix des joyaux comme Voo ou Elicio à Stéphane Moreau et à sa bande pour les récompenser", ajoute-t-il en soulignant que "la privatisation des filiales de Nethys, contrairement à ce qui a pu être dit, n'a jamais été la seule voie envisagée par les recommandations de la commission d'enquête Publifin".

Le PTB demande depuis plusieurs semaines, en vain, l'audition de responsables politiques liégeois dans le cadre de la saga Nethys. Lundi, en réclamant la mise en place d'une commission spéciale, il franchira un nouveau pas.