Politique belge

Le CDH boit le calice jusqu’à la lie. La première séance de la Chambre, ce jeudi, pourrait être mise à profit pour déjà désigner les députés qui siégeront dans les commissions parlementaires permanentes. Chacune d’elle compte 17 membres. La clé de répartition (clé D’Hondt) entre les forces représentées au Parlement attribue 3 sièges à la N-VA et autant au groupe Écolo-Groen et au PS ; 2 au Vlaams Belang et au MR ; et 1 au CD&V, à l’Open VLD, au PTB et au SP.A. 

Comprenez que le CDH n’en aura pas et perd dès lors le droit de vote en commission (il le conserve en plénière). Les élections du 26 mai ont vu le groupe CDH passer de neuf à seulement cinq députés à la Chambre. Une représentation trop faible pour obtenir un siège dans les commissions. Ils pourront participer aux travaux des commissions, mais ils n’auront pas le droit de voter, à l’instar de Défi (deux députés fédéraux).