Tous les activistes ont ensuite quitté les lieux vers 20h30, mais le mouvement a déclaré qu'il poursuivra ces prochains jours sa mobilisation sous le slogan "quel est votre plan?", pour attirer l'attention des négociateurs sur la situation écologique et climatique. Extinction Rebellion a engagé depuis lundi un "marathon d'actions quotidiennes" pour faire pression sur les négociations en cours. Il veut obtenir que les deux formateurs du futur gouvernement fédéral belge mettent au point un plan pour faire face à la crise écologique et climatique, d'où le slogan "quel est votre plan?"... Par rapport à la qualité de l'air, à la sauvegarde de la biodiversité, etc.

"On maintient la pression et on continuera jusqu'à épuisement", a indiqué un membre du mouvement citoyen.

Ce samedi vers 19h00, cinq militants ont été arrêtés administrativement, sans brutalité et sans difficulté avec la police. Ils ont été libérés environ une heure et demi plus tard, selon Extinction Rebellion.

Vendredi, jeudi et mardi, vingt-huit militants du mouvement au total avaient déjà été arrêtés, devant le Palais d'Egmont, devant le Palais royal ou rue de la Loi. Lundi ce sont trois autres membres du groupe qui l'ont été, tout comme treize activistes de Youth For Climate et de l'ONG Greenpeace qui réclament eux aussi une vraie politique climatique au sein du prochain gouvernement.