"Où est-ce qu’il a été éduqué, quoi ? Où est-ce que vous avez été éduqué Monsieur Hamzaoui ?" La question, posée par la bourgmestre Catherine Moureaux (PS) lors du dernier conseil communal de Molenbeek a choqué le conseiller communal Ecolo. Ce dernier accusait la majorité d'avoir "ruiné les finances communales". Tentant, sans succès de l'interrompre, la bourgmestre et présidente d'assemblée s'en est prise à l'éducation de Taoufik Hamzaoui.

Pour Ecolo, ces propos ne peuvent en aucun cas être tenus au sein d’une enceinte ayant précisément pour objet l’exercice du débat démocratique. "Ces faits nous confortent dans l’idée que la fonction de Présidente du conseil communal ne devrait pas être assurée par un membre du collège. En effet, si nous pouvons comprendre que la critique formulée par l’opposition puisse générer des sentiments vifs dans le chef d’un membre du collège, le ou la Président de séance se doit de faire respecter le règlement d’ordre intérieur avec détachement, sang-froid et sérénité."

Si la bourgmestre s'est finalement excusée de ses propos, "Je regrette ces paroles ; je vous avoue que je pensais que le micro était éteint", Taoufik Hamzaoui les trouve, lui, déplacés et scandaleux.

Samedi, le chef de groupe Ecolo Emre Sumlu a cependant indiqué que l'incident était considéré comme clos pour les deux parties, précise La Capitale.