Politique belge Il faut reconnaître une chose à la N-VA : malgré les délices du pouvoir, le parti nationaliste flamand a conservé son caractère transgressif, anti-establishment même. Bart De Wever comprend parfaitement que sa formation politique a tout à perdre à claquer la porte du gouvernement fédéral. Pourtant, sa voix n’a pas tremblé, lundi matin, lorsqu’il a rappelé la ligne de son parti à l’égard du Pacte de l’Onu sur les migrations : " Un gouvernement qui va à Marrakech est un gouvernement que nous ne soutenons pas." Traduction : si le Premier ministre Charles Michel se rend au Maroc les 10 et 11 décembre pour annoncer le soutien de la Belgique au texte onusien alors que la N-VA y reste hostile, il n’y aura plus de majorité fédérale…

(...)