L'Union européenne ne prévoit pas assez de financements climatiques pour la Flandre, estime le ministre-président flamand Jan Jambon (N-VA) qui s'en est plaint dans une lettre critique adressée à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, courrier évoqué dans De Morgen jeudi.

M. Jambon fait part de son inquiétude au sujet du Pacte vert européen - Green Deal - qui prévoit notamment la neutralité carbone pour le Vieux continent à l'horizon 2050. Selon le nationaliste flamand, la Flandre ne recevrait pas assez d'argent de la part de l'Union européenne. "Je ne peux que conclure que votre proposition serait financièrement désavantageuse à la Flandre et ne tient pas compte des investissements conséquents que nous avons déjà consentis pour transformer notre économie et faire baisser nos émissions", déplore dans sa missive M. Jambon au nom de son gouvernement.

Le Green Deal ambitionne que tous les Etats membres et secteurs économiques de l'UE s'embarquent dans un verdissement conséquent. "Nous soutenons l'objectif du Green Deal, mais nous avons un certain nombre d'inquiétudes quant à sa mise en oeuvre", a commenté M. Jambon via son porte-parole. "Nous voulons en faire part à l'UE amplement à l'avance".

Le ministre-président flamand est particulièrement tracassé par le "mécanisme pour une transition juste", qui prévoit à ce stade des financements pour les Etats membres les plus pollueurs, selon celui-ci. La Belgique pourrait bénéficier de 68 millions d'euros du "Fonds pour une transition juste", qui fait partie du mécanisme. Mais la Commission suggère en outre que l'argent se concentre aussi sur la province du Hainaut en Belgique, ce que Jan Jambon refuse.

A titre de comparaison, la Lettonie reçoit aussi 68 millions d'euros, la Finlande 165 millions, les Pays-Bas 220 millions, la Bulgarie 458 millions, la Roumanie 757 millions et la Pologne 2 milliards.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des inform