Pas d'alternative à Vande Lanotte

Politique belge

M. Bu.

Publié le - Mis à jour le

Pas d'alternative à Vande Lanotte
© BELGA

Jamais agonie politique n’aura-t-elle, sans doute, été si longue. Johan Vande Lanotte, qui a remis sa démission de sa charge de conciliateur entre les mains du Roi, devrait se rendre au Palais royal ce lundi après-midi, voire ce mardi. Cette rencontre avec le Souverain pourrait être retardée de 24 heures car le socialiste flamand multiplie les contacts politiques tous azimuts.

Et si Johan Vande Lanotte se démène, c’est évidemment parce que la situation politique est plus bloquée que jamais...

Face A. Le conciliateur est éprouvé et fait également face aux graves problèmes de santé de sa maman. Politiquement, il ne sait comment sortir de l’ornière depuis que CD&V et N-VA ont blackboulé sa note.

Face B. Johan Vande Lanotte sait pertinemment bien qu’il n’y a guère de salut possible en dehors de lui-même, s’il s’agit d’éviter un retour aux urnes.

Résumons:

- Le président du PS, Elio Di Rupo, ne veut pas relever le gant -ni en duo avec Bart De Wever ni en solo.

- Bart De Wever, le boss de la N-VA, veut relever le gant, mais les formations politiques francophones (PS, Ecolo, CDH) n’en veulent absolument pas.

- Le CD&V refuse obstinément de monter au créneau et de reprendre une quelconque mission royale de déblocage de la situation.

CQFD : le Roi n’a donc guère comme alternative à Johan Vande Lanotte que... Johan Vande lanottte. Comme on se retrouve...

Le socialiste flamand planche donc comme un forçat (copyright, lire en pp. 10-13) sur sa propre relance. Il sait que la formule à sept (N-VA, CD&V, SP.A, Groen!, PS, CDH et Ecolo) a plus que du plomb dans l’aile. "Cette formule est morte et enterrée", a d’ailleurs souligné Jan Jambon, un des lieutenants de Bart De Wever, sur le plateau de la VRT dimanche. Le SP.A va donc tester les responsables de la famille libérale MR et Open VLD afin de constater de quelle manière les associer aux discusions institutionnelles et/ou socio-économiques. Ce n’est qu’ensuite que le Souverain consulterait éventuellement les présidents du MR Didier Reynders et de l’Open VLD Alexander De Croo.

Mais ce scénario est suspendu à une hypothèque : le conciliateur royal considère que le "non" le plus catégorique à sa proposition n’est pas venu du CD&V ni de la N-VA mais... du CDH. Ainsi Johan Vande Lanotte entend-il savoir si les humanistes francophones acceptent sa note ou pas : le conciliateur devrait s’entretenir avec la présidente du CDH Joëlle Milquet à ce sujet ce lundi matin. S’il constate que sa note est rejetée par le CDH -par exemple sur BHV ou sur la loi de financement-, Vande Lanotte pourrait purement et simplement jeter l’éponge dès lundi... Pour l’heure, le Souverain n’a aucunement l’intention de relancer un round de négociations.

Au CDH, on fait remarquer que Joëllle Milquet a déjà indiqué qu’elle était prête à négocier à 7 "du calendrier, et de la procédure des négociations".

Si l’horizon du conciliateur se dégage un tant soit peu, Vande Lanotte poursuivra sa mission. Mais en parallèle, des pourparlers pourraient avoir lieu pour renforcer les pouvoirs -notamment au niveau budgétaire- de l’actuel exécutif Leterme en affaires courantes. Le Premier ministre Yves Leterme serait, là, à la manoeuvre, épaulé, notamment, par le vice-Premier Didier Reynders. Celui-ci, pour le MR, a déjà mis en garde contre le risque de trop tarder à prendre des mesures budgétaires. Le libéral francophone défend la mise en place de cet exécutif d’urgence qui pourrait prendre des mesures budgétaires. La N-VA s’est déclarée disposée à soutenir ces mesures depuis les bancs de l’opposition. Reste que cette proposition (non plus) ne fait pas l’unanimité... Au CDH, par exemple, on pointe le fait que cela diminuerait considérablement la pression sur les négociateurs afin qu’ils trouvent un véritable accord communautaire...

Mais l’inconnue réside aussi du côté des libéraux flamands. Est-ce que l’Open VLD est prêt à rester à bord de cet esquif gouvernemental mené par Yves Leterme? Alexander De Croo a répété qu’il était prêt à prendre en considération toutes les demandes. De là à rester dans le gouvernement Leterme...

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous