Le bourgmestre de la Ville s'est montré ouvert à des discussions avec les représentants du secteur de l'événementiel pour préparer les semaines et les mois à venir.

A la suite de "La Boum 2", le collectif "L'Abîme" avait annoncé avoir introduit une demande d'autorisation auprès de la police bruxelloise pour l'organisation d'un nouvel événement intitulé "La Boum 3" le 29 mai prochain, à nouveau dans le Bois de la Cambre.

Mais Philippe Close s'est voulu catégorique lundi soir. "Ce serait une gifle au secteur de l'événementiel qui est responsable que d'accorder une autorisation à ces personnes qui n'ont aucune compétence pour le faire", a dit le bourgmestre.

Pour M. Close, "ce n'est qu'avec le secteur professionnel de l'événement que nous devons travailler et pas avec des gens qui sont uniquement dans la provocation".