Le ministre de l'Intérieur Pieter De Crem (CD&V) juge insolente pour une majorité de Flamands l'initiative de l'informateur Paul Magnette d'avoir réuni samedi les six partis susceptibles de constituer un gouvernement arc-en-ciel, a-t-il fait savoir dimanche via Twitter. M. De Crem estime qu'après avoir déjà été victime d'arrogance sur la question de l'avortement, son parti essuie un nouveau manque de respect.


La réunion secrète a été dévoilée via une fuite dimanche après-midi. Elle s'est tenue samedi soir, sous la houlette de Paul Magnette, entre partis d'une éventuelle coalition fédérale arc-en-ciel (PS, sp.a, MR, Open Vld, Ecolo et Groen). Ni le CD&V, ni la N-VA n'y ont été conviés.

"Paul Magnette s'est autoproclamé formateur et les partis de l'arc-en-ciel l'ont suivi", avait déjà réagi le président de la N-VA, Bart De Wever. "On a du mal à croire que la base de l'Open VLD suivra sans réagir cette folie qui ne représente qu'un Flamand sur trois, donc une minorité dans la Région qui paie la majeure partie de l'addition."