Premier point à l’ordre du jour du bureau politique d’Écolo, lundi matin : le conflit israélo-palestinien et la polémique qui a secoué la coprésidente du parti, Rajae Maouane, la semaine dernière. La Ligue contre l’antisémitisme avait accusé, mercredi, les verts d’inciter à la “haine antisémite” après que Mme Maouane eut publié sur Instagram un message de soutien à la cause palestinienne. La Ligue dénonçait aussi l’action du député fédéral Simon Moutquin, en faveur du boycott d’Israël.

Les deux écologistes “ont reçu beaucoup de messages de soutien” , lundi, lors du bureau d’Écolo, selon un participant. Rajae Maouane n’a pas reçu de remontrances, lors du bureau, pour son message indélicat sur la forme (elle avait publié la photo d’un Palestinien faisant tournoyer un lance-pierre, accompagnée d’une chanson hostile envers Israël) car, dès jeudi, elle avait assuré que son “intention n’était nullement de heurter qui que ce soit” . La discussion, lundi, au bureau de parti, a surtout porté sur les questions de fond autour du conflit israélo-palestinien, la polémique ayant été évacuée en quelques minutes.