La Défense dispose déjà de près de 6 millions de masques en tissu destinés aux citoyens dans le cadre du déconfinement progressif, ressort-il d'une réponse du ministre Philippe Goffin en séance plénière de la Chambre. La société luxembourgeoise Avrox, qui a suscité beaucoup de questions, a déjà livré 2,7 millions de masques, 3,2 millions sont attendus ce week-end et le solde la semaine prochaine. Les 3 millions de masques de l'autre société retenue, Tweeds & Cottons, basée à Gand, sont quant à eux arrivés.

"Je ne suis pas l'avocat d'Avrox, ni son procureur", a souligné M. Goffin qui a défendu le travail fourni par la Défense.

Les règles de marché public ont été respectées, a-t-il assuré. Après que la Défense a été choisie le 27 avril pour acheter ces masques, la procédure négociée a été retenue vu l'urgence. Le secteur belge a été consulté mais, en raison de l'ampleur de la commande, il n'a pas été possible de constituer un consortium national. Un appel européen a donc été lancé. A l'arrivée, quatre sociétés ont été sélectionnées et deux retenues parce qu'elle respectaient tous les critères: casier judiciaire vierge, absence de dettes fiscales ou sociales, garantie, contrôle de qualité, rapidité, etc. Dans tous les cas, les masques étaient produits à l'étranger (Hong Kong, Vietnam, Turquie, Laos). L'Inspection des Finances a validé les dossiers et la commande a été passée le 5 mai.