"Quand je vois les images de la semaine, je pense que fermer les écoles était une incroyable erreur." Selon lui, cela a poussé les jeunes dans la rue, à se réunir et à faire la fête.


"Nous avons vraiment besoin de perspectives. Les jeunes ne croient plus en rien", a-t-il poursuivi. Il a également critiqué le Premier ministre Alexander De Croo, qui crée de l'anxiété, selon lui.

Le bourgmestre d'Anvers a réitéré sa demande d'ouvrir les terrasses.