Si le sort des métiers de contact sera discuté dans quinze jours lors d'un nouveau Comité de concertation, un seul assouplissement a été annoncé ce vendredi. Il s'agit des auto-écoles, qui pourront rouvrir dès ce lundi.

Alexander De Croo a justifié cette décision. "On voit que les auto-écoles sont fermées depuis longtemps et cela commence à avoir des impacts très larges. Car des gens ont besoin de faire des déplacements pour leur travail, souvent dans des secteurs essentiels. On a aussi besoin de chauffeurs pour la logistique qui est importante pour l'alimentation, pour les médicaments... Mais on pense également peut-être pour les vaccinations, le transport des vaccins... On commençait à avoir des effets assez larges au niveau de l'économie entière et on a donc pris cette mesure."

En ce qui concerne les métiers de contact ou encore la culture, les discussions attendront le prochain Comité de concertation du 22 janvier. "Même si les chiffres sont plutôt bons en Belgique par rapport notamment aux pays voisins, il était encore trop tôt pour ces secteurs-là", affirme le Premier ministre. "On n'a pas encore assez de recul par rapport aux fêtes de fin d'année, par rapport aux gens qui ont voyagé ou encore par rapport à la variante britannique du coronavirus. Il y a encore beaucoup d'inquiétudes à ce niveau-là et je pense qu'il était donc plus prudent d'attendre deux semaines supplémentaires".

Alexander De Croo ajoute: "Si on rouvre les métiers de contact non médicaux, il faut veiller à ce que cela se fasse dans un respect de mesures strictes qui doivent encore être bien déterminées. Afin que tout cela se fasse dans les conditions les plus sures possibles. Mais les coiffeurs et les esthéticiens, si je peux les rassurer, figureront bien évidemment parmi le premier groupe prioritaire lorsque l'on déconfinera."

Pour le Premier ministre, la patience est donc de mise: "Essayons de garder de la patience et de bien décider ce que l'on fait. Il y a beaucoup de choses qu'on aimerait faire. Mais ce serait dommage de perdre tout le travail que l'on a accompli jusqu'à présent. Gardons notre sang-froid dans les semaines qui viennent."

Des nouvelles inespérées concernant le vaccin

"Les nouvelles des derniers jours sont très positives au niveau de la vaccination", tient à souligner Alexander De Croo. "Avec une bonne nouvelle de l'Union européenne qui a acheté des vaccins supplémentaires. On va pouvoir vacciner deux à trois fois plus de personnes en cette première moitié de l'année que ce que l'on avait estimé. Donc on va prendre de l'avance dans notre planning des vaccinations. Et il est clair que pour une grande partie de la population, dont les jeunes, on pourra commencer à les vacciner avant l'été. Et ça, c'est un énorme changement dans le programme, comparé à ce que l'on pensait pouvoir faire encore la semaine passée."

Concernant une éventuelle pénurie de seringues, Alexander De Croo reste prudent mais assure qu'il veillera, avec toutes les administrations, pour que cela n'arrive pas. Enfin, pour ce qui est de la liste des métiers "essentiels" qui seront vaccinés en priorité, le Premier ministre indique que cela doit encore être peaufiné.