Politique belge

Zakia Khattabi ayant décidé de ne pas représenter sa candidature à la tête d'Ecolo, son colistier Jean-Marc Nollet devait trouver une autre partenaire en vue des élections présidentielles qui se tiennent le 15 septembre.

Jean-Marc Nollet étant un homme wallon, c'est une femme bruxelloise qui devra compléter le ticket, comme le veut la règle interne au parti écologiste. Le Mouscronnois a jeté son dévolu sur Isabelle Pauthier, d'après L'Echo.

Fraîchement élue députée bruxelloise, cette ex-secrétaire générale de l'ARAU (Atelier de Recherche et d'Action Urbaines) était pressentie, mi-juillet, au poste de secrétaire d'Etat bruxelloise. Elle était d'ailleurs soutenue par Jean-Marc Nollet et Zakia Khattabi. Mais l'assemblée générale bruxelloise d'Ecolo en avait décidé autrement lors d'une soirée agitée qui avait vu la candidature d'Isabelle Pauthier rejetée, alors que Barbara Trachte avait été plébiscitée dans la foulée.

Petit problème pour ce duo : Mme Pauthier n'est membre d'Ecolo que depuis le 10 juillet. Or, les statuts du parti stipulent qu'un coprésident, pour pouvoir présenter sa candidature, doit avoir prêté allégeance depuis au moins six mois. Résultat : Jean-Marc Nollet va devoir se rabattre sur une autre personnalité. "Le comité d’arbitrage considère que la reconnaissance d’Isabelle Pauthier comme candidate d’ouverture par l’assemblée générale n’est pas équivalente à un membership plein et entier", a-t-il expliqué au Soir

Avant d'opter pour Isabelle Pauthier pour former son ticket, Jean-Marc Nollet avait essuyé les refus de l'échevine saint-gilloise Catherine Morenville et de la députée bruxelloise Marie Lecocq.