Le député-bourgmestre de Neufchâteau Dimitri Fourny (cdH) a annoncé dimanche lors d'une conférence de presse à Neufchâteau qu'il mettrait un terme à sa carrière parlementaire après les élections du 26 mai.

Il a précisé qu'il ne serait pas candidat aux élections régionales et fédérales mais n'a soufflé mot sur un éventuel départ de son poste de bourgmestre.

Suite à cette déclaration, Maxime Prévot, Président du cdH, s'est exprimé par voie de communiqué. Etant donné que Dimitri Fourny a pris la décision de se consacrer désormais entièrement à sa commune de Neufchâteau et à la défense de son honneur, le chef du parti humaniste a accepté de reprendre, dès à présent, le mandat de Chef de groupe cdH au Parlement de Wallonie entre ses mains.

"Dans le contexte pré-électoral que nous connaissons et au vu des accusations dont il fait l’objet depuis trois jours, je comprends et respecte amplement cette décision qui l’honore, bien que je la regrette vivement. Car si au terme de la procédure judiciaire Dimitri Fourny devait être blanchi comme il en a la conviction, cela signifierait qu’un nouvel épisode de gâchis humain et politique sera à déplorer", souligne Maxime Prévot.

Avant d'ajouter: "Dimitri a été un excellent Chef de groupe, un parlementaire engagé et combatif, et je tiens à saluer la qualité et l’ampleur de tout le travail qu’il a réalisé ces dernières années au bénéfice de la population wallonne en général, et celle de la province du Luxembourg en particulier. Pensons à la défense des zones rurales, la consigne sur les canettes, la prescription en matière d’aménagement du territoire, la couverture des zones sans réseau, la lutte contre la taxe kilométrique pour les particuliers, plusieurs commissions d’enquête… pour ne citer qu’une poignée d’exemples de dossiers dans lesquels il s’est impliqué. Le cdH tient à préciser qu’il continue à lui accorder son entière confiance et lui souhaite à présent de trouver satisfaction et sérénité dans son engagement communal passionné."