Le Conseil des ministres a approuvé vendredi un projet d'arrêté royal qui vise à prolonger pour le mois de septembre l'allocation parentale en faveur des parents travailleurs indépendants, dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du Covid-19. 

Si ces parents poursuivent ou reprennent leurs activités, mais doivent encore combiner cette activité avec les soins à apporter à leur(s) enfant(s) de moins de 12 ans ou en situation de handicap, en raison de la crise Covid-19, ils pourront prétendre à l'allocation parentale. Et ce, à l'instar du congé parental Covid-19 décidé pour les travailleurs salariés, selon les ministres des Affaires sociales Maggie De Block et des Indépendants Denis Ducarme.

Cette mesure prévoit que l'allocation s'élève à 532,24 euros ou, si le travailleur indépendant cohabite exclusivement avec un ou plusieurs enfant(s) dont il a la charge, à 1.050 euros. Cette allocation s'adresse aux indépendants qui poursuivent leurs activités en septembre. Elle n'est donc pas cumulable avec le revenu de remplacement "droit passerelle".