Politique belge

Le PS et écolo continuent à avancer dans la constitution d’un "cœur de programme" qui doit servir de base à la constitution de deux gouvernements minoritaires soutenus de l’extérieur. A savoir les gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les deux partis ont annoncé ce mercredi matin qu’ils allaient rencontrer une centaine d’acteurs de la société civile ces jeudi et vendredi à Bruxelles d’abord (Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles) et à Namur ensuite (Parlement wallon). 

Cent personnes en deux jours ? Cela paraît beaucoup en si peu de temps. Les deux partis se veulent rassurant en précisant que ces personnes seront regroupées en bloc. Il y aura un bloc pour chaque thématique, à savoir un bloc économique un bloc culture, un bloc média, un bloc environnement, etc. 

Les différents organismes qui sont invités ont déjà reçu une double note (une pour la Wallonie, une pour la Fédération). Chacune fait 15 pages. Les discussions avec chaque bloc dureront une heure et demie. La première demi-heure de chaque rencontre sera consacrée aux questions et remarques des acteurs qui seront reçus. L’heure qui suivra sera consacrée à des négociations avec chaque bloc. Autre précision, le PS et écolo précisent encore que ces différents acteurs de la société civiles auront jusqu’à dimanche 16 h pour transmettre d’autres remarques et propositions par écrit aux deux partis.

Parmi les organismes invités, citons en vrac, le FNRS, les pôles de compétitivité wallons, le Forem, l’Association des journalistes professionnels, la RTBF, RTL, la confédération wallonne de la construction, le syndicat des propriétaires, Nature et progrès, de membres du conseil économiques et social de la Wallonie (Syndicats et organisations patronales), la fédération des CPAS, la plateforme de lutte contre l’échec scolaire, Civix ou encore la Cawab (qui défend l’accessibilité des lieux pour les personnes à mobilité réduite).

Dès la semaine prochaine, le cœur de programme ainsi réalisé sera envoyé à l’ensemble des députés wallons.