Et si le Belge était amené à revoter? Le PS au sud du pays et la N-VA au nord en sortiraient encore renforcés par rapport aux élections de juin dernier. C'est l'un des grands enseignements du Baromètre politique publié ce lundi dans "La Libre" en partenariat avec Ipsos Belgium et RTL.

En Wallonie, le PS sort grand vainqueur avec 41,1% des intentions de vote, soit un gain de 3,5% par rapport aux élections fédérales de juin dernier. Le parti présidé par Elio Di Rupo arrive ainsi loin devant le MR (22,3%, +0,1%), le CDH (13,3%, -1,3%) et Ecolo (11,6%, -0,7%).

En Flandre, c'est le parti de Bart De Wever qui fait un carton: les nationalistes flamands obtiennent 31,8% des intentions de vote, un score en progression de 4% par rapport au dernier scrutin fédéral. Erosion par contre pour son ancien partenaire de cartel le CD&V qui perd 0,7% avec 16,6% des intentions de vote .L'Open VLD est toujours mal en point (11,8%, -1,8%).

Enfin à Bruxelles, le MR retrouve des couleurs et recreuse l'écart par rapport au PS: le premier est en progrès de 2,6% avec 29,7% des intentions de vote alors que le second perd 2% avec 24,6%. Ecolo reste devant le CDH.

Au classement de la popularité, Bart De Wever reste incontournable dans le nord du pays avec 58 points (+8): plus d'un Flamand sur deux n'imagine pas l'avenir de son pays et/ou de sa Région sans lui.

Elio Di Rupo ne paie pas, lui, l'échec de sa mission de préformateur. Au contraire, sa cote de popularité explose en Wallonie avec 47 points (+12) mais aussi à Bruxelles (44, +14) et plus surprenant en Flandre (33, +16). Un Flamand sur trois souhaite donc lui voir jouer un rôle important dans les mois à venir.

Bref, plus que jamais, notre Baromètre confirme, aux yeux des Belges, que Bart De Wever et Elio Di Rupo ont les clés pour dénouer la crise actuelle. Ce sondage a été réalisé, entre le 6 et 20 septembre 2010, auprès de 2.000 personnes (18 ans et plus) auprès d'échantillons représentatifs de la population belge. Marge d'erreur: 3,6% en Wallonie et en Flandre et 4,4% à Bruxelles.

Médiateurs: nouvelle réunion mardi

Le groupe d'experts de haut niveau chargés de démêler l'écheveau politique afin de permettre la reprise de négociations pour la formation d'un nouveau gouvernement fédéral se sont réunis dimanche jusqu'au milieu de l'après-midi. Aucune information n'a filtré sur l'avancement de leurs travaux, si ce n'est qu'ils se réuniront à nouveau mardi.