En cette semaine qui précède le scrutin impérial de dimanche, les candidats multiplient les apparitions médiatiques. Conviés par les télés, radios, journaux et sites internet, les mêmes politiques se retrouvent bien souvent confrontés les uns aux autres. Et débattent alors généralement de thèmes identiques. Résultat : les candidats des différentes régions peuvent affûter leurs discours et fourbir leurs armes.

Et Olivier Chastel n'a pas manqué l'occasion d'anticiper un assaut préparé par Elio Di Rupo, ce mercredi soir, dans un débat entre têtes de listes de la Chambre dans le Hainaut, organisé par les quatre télés hennuyères. Alors que le Premier ministre affirmait voir "pas mal de points de convergence" dans les programmes de la N-VA et du MR, il fut interrompu par le libéral. "Je peux savoir lesquels ?" Et Elio Di Rupo de prendre en exemple l'indexation des salaires, qui serait évoquée en "page 30 du programme du MR".

Petit couac : le socialiste semble s'être simplement aligné sur des propos tenus deux jours auparavant par le président ff de son parti, qui avait pris le même exemple lors d'un débat. Mais Olivier Chastel l'attendait au tournant, avec délectation.

"J'ai pris [le programme] exprès pour vous, parce que je savais que vous alliez me la faire. Regardez, la page 30, c'est 'Relance économique' et ça n'évoque en aucun cas la modification de l'index. Je vous attends depuis 45 minutes sur le sujet, j'avais préparé la page, puisque Paul Magnette avait évoqué la page 30 il y a deux jours. En aucun cas, nous ne toucherons à l'index, c'est donc un premier exemple, que vous jugez commun avec la N-VA, qui n'en est pas un..."

Pourtant habituellement maître de sa communication, Elio Di Rupo est ici resté muet face à son adversaire libéral et a tenté de s'en sortir par une pirouette.

Ce jeudi matin, le Premier ministre a cependant réagi sur Twitter, en postant des captures d'écran et stipulant que "Le MR veut remettre l'index en cause : c’est un fait".


Mise à jour (16h)

Le porte-parole d'Elio Di Rupo estime pour sa part qu'"Olivier Chastel trompe les gens". "La remise en cause de l'index figure bel et bien en page 30 du programme du MR. Mais dans la version longue, officielle, que l'on peut trouver sur le site du parti, et non dans le résumé qu'avait Olivier Chastel. Il s'agit donc d'un mensonge", affirme Guillaume de Walque. 


Pour voir la séquence, cliquez ici .