A la veille du Comité de concertation, Frank Vandenbroucke l'a confirmé à la RTBF mercredi, les terrasses de l'Horeca pourront rouvrir à partir du 8 mai. Certains membres du secteur poussent tout de même pour une réouverture au 1er mai et prévoient de le faire en dépit de l'interdiction.

"Je suis contre la désobéissance civile. Je leur déconseille vivement d'ouvrir, pour une semaine ce n'est pas la peine. Ce bras de faire ne sert à rien, au contraire", a exhorté David Clarinval, invité de la matinale de Bel-RTL ce jeudi. Le ministre des classes moyennes et des indépendants a évoqué les risques de sanctions encourus pour les restaurants et cafés qui ne respecteraient pas la date butoir. "S'ils rouvrent le 1er mai, c'est évident que le droit passerelle ne s'applique plus, puisqu'il est conditionné à une cessation d'activité".

Interrogé sur les conditions de réouverture des terrasses, David Clarinval a fait savoir que tous les détails de la mesure seront discutés lors du Codeco de ce vendredi, sans qu'aucune piste n'ait pour le moment été actée, notamment à propos de l'heure de fermeture. "Nous n'avons pas encore pris des décisions à propos des terrasses, c'est le Comité qui tranchera". Toutefois, '"il y aura des limitations bien sûr", mais le ministre plaide pour une certaine souplesse : "Il faut quand même que les conditions imposées permettent une rentabilité dans le secteur. Fermer à 18h par exemple, ce n’est pas tenable, et c’est inaudible pour le secteur. 23h ce sera idéal mais je ne suis pas certain que ce sera la position adoptée."