La majorité Vivaldi ambitionne de lancer un vaste débat dans la perspective d'une nouvelle réforme de l'État. Celle-ci pourrait être mise en oeuvre après les élections de 2024. L'installation de cette commission se déroule dans ce contexte.

Présidée par les présidentes de la Chambre et du Sénat Eliane Tillieux et Stephanie D'Hose, elle comptera 28 membres effectifs (14 députés et 14 sénateurs) et devra clôturer ses travaux pour le 31 décembre 2021. La commission mixte aura pour mission d'élaborer une liste de points "épineux" concernant la structure institutionnelle de l'État belge, d'analyser ces points et de formuler des recommandations en vue de les résoudre. Pour ce faire, elle pourra faire appel à des experts.

La Chambre doit encore valider l'installation de cette commission.

Le 30 avril dernier, le gouvernement fédéral avait annoncé une liste de cinq articles de la Constitution qui seront à coup sûr révisés. Il s'agit des articles 48 et 142, relatifs à la validation des élections et à la fonction de parlementaire, des articles 46 et 96 relatifs à la formation du gouvernement et de l'article 195 relatif à la révision de la Constitution.

À cette occasion, les ministres en charge des Affaires institutionnelles Annelies Verlinden et David Clarinval avaient en outre annoncé le lancement d'une plateforme en ligne afin de recueillir les opinions de la population.