René Collin renonce à son mandat d'échevin marchois pour se consacrer à l'échelon wallon, a-t-il annoncé au lendemain des élections régionales qui l'ont vu décrocher un siège de député au Parlement wallon. 

L'information a été rapportée par le groupe L'Avenir. Échevin empêché de la commune de Marche-en-Famenne depuis les élections communales d'octobre 2018, le ministre wallon de l'Agriculture sortant René Collin a annoncé qu'il renonçait à ses fonctions échevinales pour se consacrer entièrement au poste de député wallon décroché dans la foulée du scrutin régional du 26 mai.

«J'ai obtenu un bon score malgré le recul du cdH, en obtenant le meilleur taux de pénétration du groupe», a-t-il observé au lendemain du scrutin. «Il me semblait donc logique de m'inscrire dans la foulée des dernières élections et de consacrer toute mon énergie à la Wallonie. Je viens d'écrire à la commune pour donner ma démission en tant qu'échevin empêché». µ

Les fonctions échevinales de René Collin étaient exercées par le Marchois Jean-François Piérard en attendant la fin de son mandat ministériel.

«Jean-François Piérard a toujours été un proche. Je ne souhaitais pas le priver de cet échevinat. Mais cela ne m'empêchera pas de m'investir pour la commune de Marche-en-Famenne en tant que conseil communal et d'être ainsi un relais des intérêts marchois auprès des autorités wallonnes comme je le suis actuellement, a encore commenté René Collin