Cela faisait plusieurs semaines que cette configuration était pressentie. Le bureau du MR bruxellois a évoqué ce matin les noms des deux premiers candidats sur la liste électorale libérale pour la Chambre : comme on s'y attendait, le vice-Premier ministre Didier Reynders sera en tête et la ministre fédérale du Budget, Sophie Wilmès, viendra en deuxième position. Le reste de la composition de la liste n'est pas encore connu. Toutefois, la présidence du parti doit encore valider cette configuration. La réunion de ce lundi entre Bruxellois était informelle, nous dit-on. Tout ne serait pas encore joué... Certains estiment que Didier Reynders ne doit pas mener la liste en raison de sa candidature au poste de secrétaire général du Conseil de l'Europe. 

Pour la liste régionale bruxelloise, par contre, c'est nettement plus flou. Il semble toutefois acquis que l'ancienne bourgmestre de Molenbeek, Françoise Schepmans, emmène la liste. Elle devrait être suivie directement par Vincent De Wolf, bourgmestre d'Etterbeek. Ce dernier est l'un des deux derniers bourgmestres libéraux à Bruxelles (après les mauvais résultats du MR aux élections locales d'octobre). Autre scénario : Vincent De Wolf serait tête de liste tandis que Françoise Schepmans ne serait "que" numéro 2 sur la liste régionale. Mais il n'est pas impossible que les libéraux bruxellois décident, finalement, de placer une jeune pousse en tête de liste pour les régionales, histoire de rajeunir l'image du MR dans la capitale. 

En attendant Charles...

Pour le reste des listes MR, on devrait en savoir plus dans les prochains jours. La question principale est la suivante : que va faire Charles Michel ? Le Premier ministre a deux grandes possibilités face à lui : soit il se présente dans la circonscription fédérale du Brabant wallon , soit il tire la liste MR à l'Europe. Son choix, aux dernières nouvelles, n'était pas fait. Sa décision entraînera un jeu de chaises musicales sur les listes. Par exemple, le président du MR, Olivier Chastel, qui était initialement annoncé à l'Europe, devrait se replier sur la liste fédérale dans le Hainaut.