Le ministre sortant des Affaires étrangères et de la Défense, Didier Reynders (MR), a transmis samedi après-midi la plupart de ses compétences à deux de ses successeurs, un nouvel arrivant, Philippe Goffin (MR), et un ministre déjà en fonction, Koen Geens (CD&V), mettant fin à plus de vingt ans de présence sans interruption au sein du gouvernement fédéral. M. Reynders, un vétéran de la politique belge - il avait été élu député pour la première fois en 1992, avant de devenir ministre fédéral sept ans plus tard -, prendra dimanche ses nouvelles fonctions de commissaire européen à la Justice.

Ses compétences ont été réparties entre quatre autres personnalités: les Affaires étrangères et de la Défense à M. Goffin, député et bourgmestre de Crisnée (province de Liège), les Affaires européennes à M. Geens, les Institutions culturelles fédérales et Beliris à la Première ministre Sophie Wilmès (MR). La fonction de vice-Premier ministre MR reviendra dimanche à David Clarinval, tout récent ministre fédéral du Budget et de la Politique scientifique.

Le passage de témoin entre l'ancien et le nouveau chef de la diplomatie s'est déroulé samedi après-midi au cabinet des Affaires étrangères, en présence du nouveau ministre des Affaires européennes.

Une cérémonie similaire a ensuite eu lieu au cabinet de la Défense.

M. Goffin a expliqué à quelques journalistes avoir appris sa désignation par un coup de téléphone samedi matin du tout nouveau président du MR, Georges-Louis Bouchez, déclaré vainqueur vendredi soir de l'élection pour prendre la tête du parti libéral francophone.