Le vice-Premier ministre MR Didier Reynders a plaidé mardi soir à Hasselt, devant des chefs d'entreprises réunis par l'union flamande des entrepreneurs Voka, pour plus de collaboration entre la Flandre et la Wallonie. "Peut-être que ce serait bien que Joëlle Milquet et Laurette Onkelinx fassent aussi une tournée en Flandre", a-t-il commenté. Dans un discours tantôt sérieux et tantôt ludique, Didier Reynders a plaidé pour un rapprochement entre la Flandre et la Wallonie. "Nous sommes plus efficaces en collaborant. C'est quand même bizarre de promouvoir à l'étranger nos intérêts notionnels comme un atout belge, tandis que nous considérons en interne les frontières linguistiques comme un problème."

Didier Reynders a également pris le temps de parler avec les chefs d'entreprise flamands. "Bien sûr, j'apprends beaucoup de ce qui ce fait ici en Flandre. Peut-être serait-ce bien que Joëlle Milquet et Laurette Onkelinx fassent un jour un tel tour de Flandre. Car elles n'ont pas vraiment compris que la Wallonie aussi pourrait bénéficier d'un climat propice aux entrepreneurs."

Le président du Voka Limburg Paul Kumpen a salué le courage de Didier Reynders de venir expliquer sa vision en Flandre.